La crise sanitaire actuelle de Covid-19 a mis en pause la majeure partie du globe. En l’espace de quelques semaines, le virus s’est propagé aux quatre coins du monde, obligeant les gouvernements à adopter de lourdes mesures de confinement et de distanciation sociale.

Toutefois, si ces nouvelles procédures sont en place, il faut que tout un chacun applique des règles simples pour stopper la propagation du virus.

En effet, la distanciation sociale seule ne suffit pas à nous protéger du coronavirus. Et après le confinement, il faudra également continuer à appliquer ces mesures pour éviter une seconde vague de Covid-19.

Il est donc essentiel de changer nos comportements dès maintenant pour apprendre à nous protéger de ce virus très contagieux. Longtemps critiquée avant d’être finalement jugée essentielle, la première étape est notamment de se protéger le visage des éventuels aérosols porteurs du virus.

Pour cela, il est primordial de se munir d’un masque de protection ou d’une visière. Mais ce n’est évidemment pas la seule chose à faire pour éviter la contamination. Voyons donc ensemble comment se protéger de ce qu’on appelle la grippe du 21e siècle…

Prendre de bonnes habitudes

Nous le savons désormais, le Covid-19 se propage principalement par le contact et les aérosols. Pour ce premier point, la meilleure habitude que nous puissions prendre est celle de nous laver les mains plus régulièrement, mais, surtout, précautionneusement. C’est d’ailleurs au début de la crise que de nombreux spécialistes du milieu de la santé ont partagé, de manière massive sur les réseaux sociaux, la méthode la plus efficace de lavage de mains.

La majorité des toilettes publiques s’est d’ailleurs rapidement équipée de plaques explicatives sur les bons gestes à adopter lors du nettoyage de nos mains. Les entreprises peuvent notamment en trouver sur gravoplaque.fr. Il s’agit d’une des étapes fondamentales, mais aussi la plus simple, pour lutter contre la transmission du coronavirus, et, évidemment, s’en protéger.

Se protéger en priorité

gestes préventifs corona virus

Comme nous le disions plus haut, l’essentiel pour éviter la propagation du virus est de se protéger soi-même. Et il est important de le faire pendant la crise, mais aussi lorsque le confinement sera terminé. C’est un des meilleurs moyens d’éviter une seconde vague de l’épidémie, tout en nous mettant à l’abri du virus. Nous avons parlé plus haut de l’importance du lavage de mains concernant la transmission par contact.

Pour éviter la contamination par aérosols, la protection la plus efficace sera de se protéger le nez et la bouche. De ce fait, il est important de porter un masque, ou une visière de protection. Dans certains cas, on peut même envisager des lunettes de protection pour limiter les risques. Si une personne infectée se touche les yeux et ne se lave pas les mains directement, elle pourrait effectivement contaminer les surfaces qu’elle touche et les personnes autour d’elle.

Protéger les autres

Pour se protéger du Covid-19, il faut également penser à… protéger les autres ! En effet, c’est en limitant la propagation du virus, de manière générale, que nous limiterons les risques de l’attraper nous-mêmes. La première règle à respecter est évidemment celle de la distanciation sociale. Elle est la meilleure manière d’éviter la transmission par aérosols, mais aussi par contact, puisque le coronavirus peut se déposer au sol, ou sur les vêtements. Il faut donc la pratiquer en permanence, et dans toutes les facettes de notre vie.

Au supermarché, elle est d’ailleurs obligatoire, et souvent annoncée par des affiches signalétiques. Pour l’appliquer dans des endroits plus restreints comme les allées des caisses, les commerçants ont tous installé des plaques de protection en plexiglas pour protéger les salariés. Après le confinement, il faudra continuer de privilégier cette mesure de distanciation, même au bureau. Notamment en évitant les contacts inutiles, comme la bise ou le serrage de main, les déplacements non essentiels, etc.

Passer plus de temps chez soi

La crise actuelle de coronavirus a d’ailleurs obligé de nombreuses entreprises à s’adapter aux nouvelles règles de distanciation sociale. Ainsi, le télétravail a été adopté par un grand nombre de salariés, et il semble être une solution idéale pour se protéger du virus. En effet, beaucoup de travailleurs qui sont habituellement dans des bureaux ont rapidement pu s’adapter et continuer à opérer depuis chez eux. Les outils de télétravail sont donc très vite devenus populaires, comme les applications de visioconférence, les logiciels de travail professionnels, et même les fonds verts.

Si favoriser le télétravail a été un excellent moyen de lutter contre la transmission du virus, cela peut évidemment être une autre manière de s’en protéger sur le long terme. Dans la mesure où l’on peut continuer à exercer entièrement depuis chez nous, il est peut-être bon de songer à poursuivre cette démarche. Cela nous protègera évidemment du coronavirus après le confinement, mais permet aussi d’éviter la propagation au sens plus large.

De la même manière, on peut apprendre à limiter nos déplacements quotidiens de manière générale. Par exemple, en faisant nos courses une seule fois par semaine, en ne sortant pas trop souvent pour des choses non essentielles, et en limitant les réunions et rassemblements non nécessaires. Même lorsque le confinement sera terminé, passer plus de temps chez soi restera le meilleur moyen de se protéger du Covid-19.

Penser au long terme

Ces habitudes pour se protéger du coronavirus doivent évidemment être appliquées sur le long terme pour être efficaces. En effet, tant qu’aucun vaccin n’est officiellement commercialisé, il est évident que les risques de contamination sont toujours présents.

De plus, si ces petits gestes de protection nous permettent de lutter contre la transmission du Covid-19, c’est aussi un excellent moyen de nous protéger d’autant plus contre tous les autres virus et bactéries que nous pouvons attraper habituellement… Des mesures qui, par conséquent, pourraient aussi faire diminuer la propagation d’autres maladies.