Les recherches suggèrent que ni la vitamine C ni le jus d’orange (ne riez pas, chaque année les ventes de cette boisson augmentent en période de grippe !) n’aident à combattre la grippe contrairement à ce qu’en pensent les croyances populaires !

Si vous cherchez quelque chose qui pourrait vous aider à réduire vos symptômes et la durée de votre rhume, des études suggèrent que le zinc – et non la vitamine C – pourrait être votre meilleur choix.

La complémentation en vitamine C n’est pas justifiée.

Un examen en 2013 de 29 essais portant sur plus de 11 300 personnes n’a révélé ” aucun effet constant de la vitamine C… sur la durée ou la gravité des rhumes “. Les auteurs n’ont observé certains bienfaits de la supplémentation en vitamine C que chez les coureurs de marathon, les skieurs et les soldats en “exercice subarctique” – et même dans ces petites populations, l’effet observé était faible.

L’échec de la supplémentation en vitamine C à réduire l’incidence du rhume dans la population générale indique que la supplémentation systématique en vitamine C n’est pas justifiée“, ont écrit les auteurs de l’étude.

Et les mégadoses de vitamine C – de l’ordre de 2 000 milligrammes ou plus – peuvent entraîner des méfaits importants, notamment une augmentation du risque de calculs rénaux douloureux.

Si vous voulez augmenter votre apport global en vitamines et en minéraux, la recherche appuie la consommation de fruits et de légumes frais. C’est la meilleure façon pour votre corps de le traiter et de vous assurer d’obtenir le plus de nutriments possible.

Le zinc est peut-être votre meilleure arme contre la grippe.

Contrairement à la vitamine C, qui, selon des études, ne prévient ni ne traite le rhume, le zinc pourrait bien valoir la peine d’être supplémenté cette saison. Le minéral semble interférer avec la réplication des rhinovirus, les insectes qui causent le rhume.

Dans un examen des études menées en 2011 sur des personnes récemment tombées malades, les chercheurs ont examiné celles qui avaient commencé à prendre du zinc et les ont comparées à celles qui venaient de prendre un placebo. Ceux qui prenaient du zinc présentaient des rhumes plus courts et des symptômes moins graves.

Le zinc est un oligo-élément dont les cellules de notre système immunitaire dépendent pour fonctionner. Un apport insuffisant en zinc (les chercheurs de la faculté de médecine de Harvard recommandent 15-25 mg de zinc par jour) peut affecter le fonctionnement de nos lymphocytes T et d’autres cellules immunitaires. Mais il est également important de ne pas en prendre trop : un excès de supplément peut en fait interférer avec le fonctionnement du système immunitaire et avoir le résultat contraire au résultat escompté.

Ainsi, au lieu de boire des boissons gazeuses chargées de vitamine C, il faut s’en tenir aux nutriments contenus dans les aliments. Les fraises et bien d’autres fruits et légumes sont une excellente source. Et si votre alimentation ne contient pas assez de zinc, essayez un supplément de zinc. Les pois chiches, les haricots rouges, les champignons, le crabe et le poulet sont tous riches en zinc, et les pastilles riches en zinc peuvent également aider à augmenter votre consommation.

Le zinc peut être utile contre le rhume de deux façons :

  1. Tout d’abord, votre système immunitaire a besoin de zinc, alors vous voulez être sûr de ne pas souffrir de carence, ce qui n’est pas rare chez les personnes âgées.
  2. Deuxièmement, lorsqu’il est pris en pastille, le zinc agit sur la gorge et peut réduire la durée et la gravité des symptômes du rhume.

Cependant, lorsqu’il est utilisé pour traiter un rhume, le zinc doit agir directement sur votre gorge où il peut tuer les virus. Le simple fait d’avaler ou même de mâcher un supplément de zinc va à l’encontre du but recherché. En fait, une trop grande quantité de zinc peut réduire votre immunité.

Le surprenant Colostrum

Le colostrum est le lait qui provient des mammifères durant les 72 premières heures de la vie de leur bébé et qui est particulièrement riche en anticorps, son but naturel est de renforcer le système immunitaire des mammifères récemment nés. Pour les humains, la prise d’un supplément de colostrum (provenant du lait de vache) peut également avoir un effet bénéfique sur le système immunitaire.

Selon une étude, les adultes qui ont pris 400 mg de colostrum et le vaccin antigrippal ont eu 3 fois moins de jours avec la grippe que les adultes qui ont juste pris le vaccin antigrippal seul.

Les hommes actifs prenant 10 g de colostrum deux fois par jour ont connu 44,5 % moins de jours avec des symptômes d’IRU au cours des 4 premières semaines d’utilisation, et 66 % moins de jours avec des symptômes d’IRU au cours des 5ht-8ème semaines d’utilisation.

En fournissant des cellules immunitaires directement à l’organisme, le colostrum est un moyen de stimuler le système immunitaire.

C’est particulièrement utile lorsque les personnes ne peuvent pas prendre d’antibiotiques (comme les personnes âgées qui participent à l’étude après une intervention chirurgicale) et que vous voulez quand même encourager la résilience de leur corps aux virus externes.

L’Échinacée

Peut-être le supplément à base de plantes le plus reconnu aujourd’hui pour la prévention et le traitement du rhume et de la grippe, l’échinacée a fait l’objet de nombreuses recherches scientifiques pour déterminer son efficacité et les études ont donné des résultats mitigés, selon, en partie, le type, la concentration et la dose de l’extrait d’échinacée utilisé.

Un extrait d’échinacée bien documenté qui s’est avéré utile pour protéger les personnes contre le rhume et la grippe est un extrait suisse des racines fraîches et des parties aériennes de l’échinacée purpurea de culture biologique, appelé Echinaforce.

L’échinaforce est généralement vendu en comprimés ou en liquide. Prendre selon le mode d’emploi sur la bouteille.

Le Ginseng

De nombreuses études ont montré que la prise de ginseng (nom botanique : Panaxquinquefolius) ou de ginseng rouge de Corée (également connu sous le nom de Panax ginseng) pendant la saison grippale diminue le risque de contracter un rhume ou une grippe.

Les doses utilisées dans les études ont varié, en partie, selon que le supplément de ginseng contenait un extrait ou l’herbe séchée entière et selon qu’il s’agissait d’un liquide, d’une capsule ou d’un comprimé.

Si vous êtes généralement épuisé, stressé et fatigué, le ginseng Panax peut être la meilleure option pour vous à titre préventif pendant la saison de la grippe, puisque ce ginseng est également un excellent adaptogène qui traite la fatigue liée au stress. Prendre selon le mode d’emploi sur la bouteille.

Le mot de la fin

Enfin, nous ne pouvons terminer sans parler des fondements même de la santé en période de grippe. il est souvent bien mieux de s’en tenir à l’essentiel :

  1. bien dormir : une restriction aiguë du sommeil peut nuire à la fonction immunitaire, alors assurez-vous d’éviter le sommeil court pendant l’hiver pour minimiser les risques de rhume et de grippe selon cette étude
  2. faire de l’exercice : le mouvement (quelle qu’en soit la forme) peut améliorer le système immunitaire inné, mais peut aussi soutenir le système immunitaire adaptatif et aider les patients atteints de maladies auto-immunes. Dans cette étude, les patients ont connu 47 % moins de jours de rhume et de grippe dans les groupes d’exercice et de méditation (45 minutes d’activité par jour) que dans le groupe témoin chez les patients adultes.