Une fois par an, traditionnellement vers l’automne, la saison de la grippe est lancée.

On commence alors à entendre parler du vaccin antigrippal et de la façon de se protéger contre celle-ci.

Le virus de la grippe est effectivement plus fréquent pendant les mois d’hiver, elle se transmet alors mieux car les gens ont tendance à être regroupés dans les espaces intérieurs.

Pourquoi s’en soucier ?

Chaque année, la grippe touche 2 à 6 millions de personnes en France et fait 10 000 morts en moyenne, selon les chiffres officiels. Au niveau mondial, le nombre de morts annuels est estimé par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) entre 29 .000 et 650 000

Aujourd’hui, avec les liaisons aériennes internationales, la maladie se propage partout et en tout temps, bien qu’elle soit encore plus fréquente en hiver (on voit un parfait exemple de propagation avec le coronavirus).

Les personnes les plus exposées au risque d’attraper la grippe sont :

  • les personnes âgées
  • les très jeunes
  • les personnes souffrant de maladies chroniques ou d’un système immunitaire affaibli (y compris les femmes enceintes).

C’est pourquoi l’on recommande généralement à toute personne âgée de plus de six mois se fasse vacciner contre la grippe.

Cela s’applique en particulier aux personnes de plus de 65 ans, aux personnes de moins de cinq ans, aux femmes enceintes, aux résidents des maisons de retraite ou aux personnes souffrant d’une maladie chronique.

Cependant, le vaccin fait l’objet de nombreuses controverses, principalement en raison des mythes qui l’entourent.

Mais le bruit autour du vaccin est le moindre des mythes sur la grippe qui circulent de nos jours !

Voici les 5 principaux mythes qui entourent la grippe !

1. Le vaccin antigrippal pourrait en fait donner la grippe.

Rassurez-vous, c’est totalement faux.

Le vaccin antigrippal ne provoque pas la grippe. En fait, il est totalement impossible que le vaccin transmette l’infection parce qu’il est fabriqué à partir d’un virus inactif.

Il faut environ deux semaines pour que le vaccin fasse effet.

Ceux qui sont tombés malades immédiatement après avoir été vaccinés pensaient que c’était le vaccin qui avait provoqué leur maladie, ommetant la période d’incubation.

Si vous êtes tombé malade, ou peut-être même avez eu la grippe, après avoir été vacciné, cela signifie seulement que vous étiez en bonne voie de tomber malade avant d’être vacciné.

2. La grippe n’est “pas si grave”

Ça dépend pour qui !

Certaines personnes (souvent celles qui n’ont jamais eu la grippe auparavant) pensent qu’il s’agit simplement d’un mauvais rhume.

Et c’est vrai que la grippe peut présenter de nombreux symptômes identiques à ceux du rhume :

  • mal de gorge
  • maux de tête
  • écoulement nasal
  • fatigue générale

Mais la grippe vous clouera au lit plusieurs jours, et en raison des complications que la grippe peut entraîner (le pire scénario étant la mort), elle n’est pas à prendre à la légère.

3. Si vous n’êtes jamais malade, vous n’avez pas besoin de vous faire vacciner contre la grippe.

Il est vrai que seulement 5% environ de la population attrape la grippe chaque année.

De plus, seulement 5 % de ces cas sont suffisamment graves pour entraîner une hospitalisation.

Cependant, les avantages du vaccin contre la grippe pour les jeunes adultes en bonne santé sont nombreux, il permet notamment d’éviter de transmettre la grippe à d’autres personnes plus sensibles.

C’est particulièrement important pour les personnes pour lesquelles la grippe pourrait être mortelle.

En clair : vous n’en avez peut-être pas besoin pour vous, mais vous pourriez en avoir besoin pour protéger ceux qui vous sont chers.

4. Se faire vacciner suffit pour se protéger de la grippe.

Les souches du virus de la grippe sont différentes chaque année.

Le vaccin annuel contre la grippe est constitué d’une prédiction des souches de grippe les plus courantes au cours de la saison à venir.

Au delà de celui-ci, vous devez avoir recours à des habitudes toutes bêtes comme :

  • éviter tout contact avec des personnes infectées
  • manger sainement
  • faire de l’exercice quotidiennement (mais pas trop)
  • vous laver fréquemment les mains avec de l’eau et du savon
  • dormir suffisamment

Tout cela est très important dans le but d’améliorer votre système immunitaire et de réduire le risque de transmission si vous entrez en contact avec le virus.