symptômes grippe

La santé humaine est menacée par de nombreuses pathologies. Pendant que plusieurs d’entre elles sont reconnues fortement ravageuses, il en existe de nombres autres qui font très mal dans le silence. Du nombre de ces dernières, nous avons bien évidemment la grippe. En effet, il s’agit d’une maladie saisonnière qui se manifeste en France courant les mois de décembre et avril.

Chaque année, environ 2,9 millions de personnes touchées par cette maladie se rendent en consultation. Uniquement pour le compte de l’hiver 2017-2018, les cas de décès dus exclusivement à la grippe sont évalués à plus de 13.000. En nous référant aux estimations de Santé publique France, les personnes âgées de plus de 65 ans en sont les plus affectées avec un taux de 93% des cas de décès enregistrés (la grippe pouvant vite virer en pneumonie chez les seniors).

Bien que ce chiffre soit très évocateur, il n’égale tout de même pas celui de l’année précédente. Pour vous permettre d’obtenir plus d’informations sur cette maladie saisonnière, voici en effet un article qui vous en parle plus explicitement.

Qu’est-ce que la grippe ?

La grippe est une maladie saisonnière causée par un virus qui s’attaque au système respiratoire et se répercute sur tout l’organisme. Encore appelée Influenza, cette maladie infectieuse est fortement contagieuse. Elle touche non seulement l’être humain, mais aussi les oiseaux et certains mammifères comme le porc et le phoque. Pour connaitre son histoire, il faut remonter à quelques siècles en arrière.

En effet, l’histoire de la grippe saisonnière ne peut être dissociée de celle des différentes terminologies utilisées pour parler de cette pathologie. Le terme Influenza provient de toute évidence de l’expression italienne « Influenza di freddo » qui veut dire « sous l’influence du froid ». Cependant, il a été officiellement employé pour la toute première fois au XVIIIe siècle dans un traité médical anglais qui faisait d’ailleurs référence à une épidémie de grippe survenue en 1743.

En ce qui concerne son appellation française « grippe », elle serait tirée du mot germanique Grippen employé pour dire : saisir brusquement, agripper.

Types de grippe

Il existe 3 différents types de virus responsables de la grippe.

La grippe de type A

De tous les 3 types de grippe, celui-ci s’avère être le plus dévastateur. Bien qu’il se manifeste 3 à 4 fois par siècle, il n’en demeure pas moins que le type A est souvent source de pandémie. Des millions de cas de décès sont enregistrés à chaque apparition comme c’était le cas en 2009 avec le virus (H1N1).

Et pour cause, le virus responsable de ce type de grippe se transforme en peu de temps. Pour ce faire, il faut nécessairement un nouveau vaccin pour chaque nouvelle épidémie ou pandémie.

La grippe de type B

Celui-ci est reconnu moins dangereux sans doute parce qu’il ne se transforme pas aussi rapidement que le précédent. Les virus de ce type de grippe peuvent être classés en 2 groupes à savoir les groupes B/Yamagata et B/Victoria. Les apparitions de la grippe de type B entrainent souvent des épidémies localisées.

La grippe de type C

Peu souvent détectée, elle ne provoque que des infections bénignes. Ses symptômes sont similaires à ceux d’un simple rhume. De même, elle ne connait pas souvent de mutations, ce qui fait que ses conséquences sur la santé publique sont moins importantes.

Causes de la grippe

Autrefois, le froid était pris pour cause principale de cette pathologie, justement parce que les épisodes de grippe étaient plus fréquents pendant l’hiver. Ceci n’est apparemment pas le cas puisque la maladie pouvait se manifester à tout moment dans la zone tropicale.

Avec le temps, il semblerait que ce soit le confinement à l’intérieur des maisons qui favorise sa contagion. Cependant, la réalité est que les virus de la grippe se transmettent entre humains par la salive et par l’intermédiaire des microgouttelettes qui se retrouvent dans l’espace après éternuement ou pendant une crise de toux.

Quelle est la durée normale d’une grippe ?

La grippe a une durée relative. Elle peut s’étendre sur 3 à 7 jours. En cas de grippe forte, la personne atteinte peut être empêchée de mener ses activités quotidiennes.

Quels en sont les symptômes ?

Il existe différents symptômes qui permettent de détecter un état grippal. Au nombre de ceux-ci, nous avons :

  • la fièvre pouvant monter jusqu’à 40 ;
  • l’apparition soudaine de frissons et de douleurs musculaires généralisées ;
  • des maux de tête, des maux de gorge, des éternuements ;
  • des douleurs à la poitrine ;
  • la toux sèche ;
  • les écoulements nasaux;
  • une grosse fatigue, et bien plus encore.

Lorsqu’il s’agit d’une grippe intestinale, ses symptômes sont entre autres :

  • des sueurs nocturnes
  • des douleurs dans les yeux
  • la gastroentérite virale
  • la perte d’appétit
  • etc.

Quels traitements ?

soigner la grippeLa grippe peut se traiter aussi bien naturellement qu’avec des médicaments.

Les voies naturelles

Le traitement naturel consiste à faire usage des huiles essentielles, opter pour le gargarisme à l’eau salée, faire des lavages nasaux…

Traitement à l’aide des médicaments

Le traitement avec des médicaments quant à lui permet de soulager les symptômes. Il consiste à utiliser d’antipyrétique pour abaisser la fièvre et d’antiviraux pour réduire la durée.

Toutefois, il est à noter que la plupart des personnes s’en rétablissent sans aucun souci. Pour une grippe habituelle, il est conseillé de s’hydrater le plus souvent et de se reposer. De plus, mettre un humidificateur suffit largement pour rendre les mucus fluides.

Comment la prévenir ?

traitement grippe

Pour éviter la contagion de grippe, il est nécessaire de :

De même, renforcer son immunité contre la grippe est un excellent moyen de la prévenir. Pour cela, il faut opter pour une alimentation saine, veiller à son sommeil, réduire sa consommation d’alcool et de caféine, faire de l’exercice fréquemment.

Quelles complications ?

Certaines complications peuvent survenir pendant une crise de grippe. Chez les personnes âgées, on note des cas de surinfection bactérienne due à l’existence d’une sinusite, d’une pneumonie ou d’une otite moyenne.

Aussi, y a-t-il toujours chez les personnes âgées le risque de complication en cas d’insuffisance cardiaque, respiratoire ou rénale existant avant la grippe.

En ce qui concerne les femmes enceintes, il existe un risque de fausse couche, d’accouchement prématuré, des malformations congénitales neurologiques.

Enfin, chez les enfants, la grippe peut entrainer une infection de la gorge et des cordes vocales, une pneumonie, une bronchiolite. De même, elle peut provoquer l’affaiblissement du système immunitaire et faciliter ainsi l’installation des infections bactériennes des oreilles.

Peut on s’entraîner quand on a la grippe ? Et comment ?

À un certain moment de l'année, le rhume est presque inévitable. Et même s'il ne s'agit pas d'un problème médical grave, il peut certainement vous mettre sur la touche. Mais si tu te sens bien ? Vous voulez peut-être continuer à faire de l'exercice normalement pendant...

Comment réduire les risques de grippe avec l’aromathérapie ?

Depuis que j'ai commencé mon voyage vers l'aromathérapie il y a plus de 12 ans, j'ai connu beaucoup moins de rhumes et de grippes qu'auparavant. Et quand je tombe malade, je récupère plus vite. L'utilisation des huiles essentielles peut aider à rendre la récupération...

Compléments alimentaires contre la grippe, efficaces ? Lesquels ?

Les recherches suggèrent que ni la vitamine C ni le jus d'orange (ne riez pas, chaque année les ventes de cette boisson augmentent en période de grippe !) n'aident à combattre la grippe contrairement à ce qu'en pensent les croyances populaires ! Si vous cherchez...